•  

    Ousmane SOW est né en 1935 dans l’un des quartiers les plus difficiles de Dakar.Il reçoit une éducation extrêmement stricte. Son père le responsabilise très jeune. De ce père, il hérite de ce père rigueur, sens du devoir et  liberté d’esprit.

    Il sculpte depuis l’âge de cinq ans, toujours sans modèle. Sa matière, il l’invente. En une savante alchimie, il laisse macérer pendant des années un certain nombre de produits. Cette matière est pour lui une œuvre - au sens latin du terme -en elle-même.  Il l’applique sur une ossature faite de fer, de paille et de jute, laissant à la nature et au matériau sa part de liberté, ouvrant la porte à l’imprévu.

     

    Sa vie autant que son œuvre sont profondément ancrées dans son pays. Il n’imagine pas sculpter ailleurs qu’au Sénégal. Et, alors qu’il vécut une vingtaine d’années en France – il y a passé un diplôme de kinésithérapeute -,  plus rien ni personne ne pourrait lui faire quitter sa terre africaine.

    C’est « Little big horn », l’exposition qu’il installa sur le pont des arts à Paris en 1999 qui lui a apporté l’ a fait connaître et  reconnaître lui apportant une célébrité désormais mondiale.

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

    NATURE MORTE AU GRES

     

    Œuvre de "jeunesse", réalisée entre deux cours aux Beaux-arts,

    il y a bien longtemps sur un petit carton toilé.

    La nature morte ayant été composée avec des objets de mon quotidien d'alors.


    votre commentaire
  • DANS LES NUAGES (73 X 60 cm) - 1974 -


    votre commentaire
  • Curieux fruit que celui de l'asclépias.

    Grosse gousse de 5 à 6 cm de long, sa forme évoque celle d'une perruche, d'où le nom vernaculaire de cette plante  rustique appelée aussi "herbe à la ouate".

    les graines qui s'échappent de la cosse, s'envolent au gré du vent comme les graines de pissenlit.

    La fleur, composée, est une boule rose comparable à celle de l'ail décoratif.

     

    LASCLEPIAS ou HERBE aux PERRUCHES et ses curieux fruits.

     


    votre commentaire
  •  

    Trop beau...je ne peux m'empêcher d'en faire quelques images chaque fois qu'il refleurit. 


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique